• 1

Mon épreuve

En 2002, suite à des sinusites chroniques, j’ai été opéré par un ORL d’une turbinectomie. Pour cette opération, un scanner a été réalisé qui s’est avéré normal.

Depuis cette intervention chirurgicale, je souffre du « syndrome du nez vide ». J’ai une reconnaissance de travailleur handicapé depuis mai 2008.

Le 30 mars 2010, j’ai eu la pose de 2 implants, des bâtonnets, j’ai mis tous mes espoirs dans cette opération qui n’a hélas pas fonctionné

Je suis régulièrement sous antibiotiques, sans aucune amélioration de mon état.

Les dégâts en plus d’être physiques sont psychologiques, voici mes symptômes :

Infections, douleurs permanentes, sècheresse de mes muqueuses, maux de tête, perte du sommeil, de l’odorat, du goût, essoufflement permanent, brûlures, sensation d’avoir un nez trop ouvert, problèmes d’élocution, mucosités sèches qui me provoquent de la toux

Anxiété, dépression, fatigue épuisante, sensation de ne jamais être reposé, je n’arrive plus à faire une nuit complète, incapacité à me concentrer, agressivité conséquences de mes douleurs et fatigue chronique, perte de l’envie de vivre, je n’ai plus de vie au sens propre, je ne vis pas, je ne sors plus, même manger est un acte pénible.

Qui peut accepter de vivre avec un homme autant malade ? Comment garder des amis ? Je suis complètement désocialisée, je reste enfermé chez moi, le moindre changement de température est un drame pour moi. Je suis dans une situation précaire, sans emploi avec aucune vue sur une possible insertion sociale. Quels employeurs, quels aménagements pour moi avec le syndrome du nez vide ?

J’ai perdu tout espoir et ma seule attente aujourd’hui est que l’on cesse de me prendre pour un être associable, je ne suis pas cela, j’aimais la vie mais c’était avant cette intervention….

Momo

AVERTISSEMENT

Nos conseils et informations ne doivent pas se substituer à un avis médical mais sont donnés à des fins d’informations générales seulement.

Nous ne sommes en aucun cas des professionnels de la santé et nos conseils sur ce site ne remplaceront jamais l’avis d’un médecin

S'abonner à la newsletter

Notre historique

Devant le peu de solutions qui s’offrent aux personnes malades, devant le peu de réponses des médecins, c’est un véritable parcours du combattant pour obtenir un diagnostic qui peut prendre des mois, des années pour certains...

Notre association loi 1901, à but non lucratif, « SYNDROME DU NEZ VIDE FRANCE » a vu le jour en septembre 2010.