• 1

Ce que nous attendons du monde médical

Les victimes françaises du syndrome du nez vide, sont en droit d’attendre 4 choses du monde médical :

  1. La reconnaissance par le monde médical de la réalité du syndrome du nez vide. Il s’agit de prendre en compte ce risque dans la pratique des turbinectomies et de diffuser l’information aux praticiens et aux patients. L’objectif évident est d’éviter tout nouveau cas de syndrome du nez vide. Nous demandons aussi un minimum d'humanité et de respect même si on conçoit aisément les difficultés de cette prise en charge.
  2. La reconnaissance du statut de victime pour les personnes vivant le syndrome. En effet, le SNV pose de réels problèmes dans la vie des individus, notamment au travail. La reconnaissance du handicap constitue une sécurité pour ceux dont la stabilité professionnelle est mise en péril par les conditions de travail.
  3. La prise en charge de la souffrance par le monde médical. Il s’agit de fournir aux victimes une information officielle et validée scientifiquement sur les moyens d’atténuer les symptômes.
  4. La mise en place d’études sur le syndrome du nez vide.
  5. Nous demandons la vérité, et nous demandons de ne plus se cacher derrière des diagnostics de "rhinites vasomotrices" ou pseudos allergies qui n'existent pas. Plus le dignostic est précoce et des moyens techniques ( études ciliaires...)sont à disposition pour en être sûr, plus on pourra prendre en charge rapidement les personnes.

AVERTISSEMENT

Nos conseils et informations ne doivent pas se substituer à un avis médical mais sont donnés à des fins d’informations générales seulement.

Nous ne sommes en aucun cas des professionnels de la santé et nos conseils sur ce site ne remplaceront jamais l’avis d’un médecin

S'abonner à la newsletter

Notre historique

Devant le peu de solutions qui s’offrent aux personnes malades, devant le peu de réponses des médecins, c’est un véritable parcours du combattant pour obtenir un diagnostic qui peut prendre des mois, des années pour certains...

Notre association loi 1901, à but non lucratif, « SYNDROME DU NEZ VIDE FRANCE » a vu le jour en septembre 2010.